AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ho Joo ; Arrière-goût d'une soirée arrosée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Ho Joo ; Arrière-goût d'une soirée arrosée Dim 19 Oct - 16:14

But hey, what did you expect ?
Arrière-goût d'une soirée qu'on aimerait bien oublier en fait...


Qu'est-ce que les humains trouvaient de si attrayant à l'alcool, hein ? C'était un vrai mystère pour moi. Je comprenais bien le principe : avoir envie d'oublier, certes. Mais à quel prix, je vous le demande ? Au petit matin, les souvenirs remontaient toujours à la surface -personne n'y coupe, ceux qui prétendent le contraire, mentent comme des arracheurs de dents- En plus une migraine énorme pointait à chaque fois le bout de son nez, et celle-ci était parfois agrémentée d'une bonne envie de vomir. Quel délice, franchement : un vrai plaisir. Puis il n'y avait pas que ça, il fallait aussi prendre ses responsabilités et faire face, parce que oui... Il fallait voir dans quel pétrin une soirée un peu trop arrosée pouvait mettre.

Pour arranger le tout, j'étais connu pour être assez impulsif... Le tout ne faisait guère bon ménage.

Quelques semaines auparavant -

Pour une fois, ce furent les rayons de soleil qui me réveillèrent et alors que ça aurait dû me mettre la puce à l'oreille, je m'étais contenté de fermer les yeux un peu plus fort, souhaitant très fort me rendormir. En temps normal, je me réveillais bien avant que le soleil soit haut dans le ciel, là... je n'avais juste pas envie. Ma tête était lourde et s'enfonçait dans l'oreiller, et mes muscles courbaturés me clouaient au matelas.
Et alors que je m'enroulais dans la couette, quelque chose me fit ouvrir les yeux d'un seul coup : une respiration.

Alerte, je passais une main dans mes cheveux, et n'osais pas encore me tourner pour voir ce qui m'attendait. J'étais encore dans le brouillard, une petite minute de préparation, était-ce trop demander ?

« Un peu de courage, mince...  » Je m'encourageais tout bas, tout en inspirant un bon coup, prêt à faire face à n'importe quoi.
Une fois en position assise, je décidais d'enlever la main de devant mes yeux. Et...retirez ce que j'ai dis un peu plus tôt, je n'étais pas du tout prêt à faire face en réalité. Pourquoi est-ce qu'il y avait quelqu'un dans mon lit alors que je ne me souvenais même pas d'être sorti hier hein ? Et une dernière question pour la route : pourquoi fallait-il que ce « quelqu'un » soit un homme ? Dépité, je me frappais le top du front avec la paume de ma main.

Avant de tout de suite regretter d'être aussi idiot de bon matin. Décidant de ne pas réveiller l'inconnu tout de suite, je me penchais sur le côté, à la recherche de mon réveil... Réveil qui s'était transformé en livre, livre que je n'avais jamais lu de toute ma vie.
Attendez une petite minute... Qui avait changé toute la disposition de ma chambre pendant la nuit ? De nouveau, je me penchais de mon côté et regardais sous le lit, apercevant mon boxer... Que diable faisait-il par terre hein ? Et depuis quand est-ce que j'avais de la moquette dans ma chambre ? Et depuis quand j'avais une chambre ?!

Maintenant que mes esprits me revenaient enfin, je jurais et tombais du lit à la renverse, emportant la couette avec moi. « Bordel !  » balançais-je, face contre sol.

Oui, il m'avait fallu un sacré temps pour me rappeler que moi, depuis peu, je dormais dans une chambre de dortoir, avec un garçon qui ne pouvait pas me voir, et qui donc ne finirait jamais torse nu dans mon lit.

Dites moi que je suis le seul tout nu, dans l'histoire, s'il vous plaît.

Je me décidais enfin à me redresser, et m'appuyer contre le sommier du lit, dos à l'inconnu qui devait se demander ce que j'étais en train de fabriquer par terre, dans sa chambre. Quelle plaie... Maintenant que j'étais complètement réveillé, une odeur forte d'alcool monta jusqu'à mes narines... Et qu'elle émane de moi ou de lui, ça ne signifiait rien de bon.

« Tu te souviens de tout ce qui s'est passé hier toi ? Parce que pour tout te dire, moi non : et c'est assez frustrant... dis-je calmement, recherchant activement dans ma tête des bribes de la soirée d'hier soir. Mais en fait, la situation était assez claire et elle parlait d'elle-même... Tu t'appelles ? Désolé hein, comme je t'ai dis : black-out.  » Les quelques images qui me revinrent en tête me firent soupirer.

Je n'avais jamais eu ce genre de faiblesses pourtant : que ce soit les hommes ou l'alcool.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Double compte : nope.
Pseudo : minori.

Messages : 79
Métier / Etudes : étudiant en sports de combat.



MessageSujet: Re: Ho Joo ; Arrière-goût d'une soirée arrosée Sam 20 Déc - 23:19



   
   In Young & Ho Joo
   Arrière-goût d'une soirée arrosée

H
o Joo n'était pas un adepte de l'alcool ; en temps normal, il n'en buvait que lorsqu'il était avec des amis, ou qu'il allait vraiment mal et avait besoin d'oublier à tout prix. L'alcool faisait souvent ressortir sa colère qu'il avait déjà assez de mal à contrôler en étant sobre, et il n'avait aucune envie de devenir et causer des dégâts avant de les regretter le matin. Ho Joo avait assez de regrets comme ça, et il aimerait bien que la liste cesse de s'allonger, d'où son abstinence. Cependant des fois, Ho Joo traversait une autre de ses phases dépressives et il lui semblait tout bonnement impossible d'y survivre en restant sobre ; dans ce genre de cas, il n'attendait pas de se faire prier pour se jeter dans la discothèque la plus proche, prêt à passer la soirée à vider des bouteilles en espérant fortement ne pas la finir en prison ou un truc du genre.
C'est ainsi qu'il se retrouva complètement saoul à peine quelques instants après son arrivée en boîte, et il ne lui fallut pas très longtemps pour finir aux bras d'un parfait inconnu avec qui il passerait le reste de la soirée.


La chambre était déjà baignée de lumière et on pouvait entendre des oiseaux au loin, mais même le mal de crâne horrible de Ho Joo ne saurait le réveiller. Il était complètement épuisé par la nuit précédente et il n'en avait qu'un vague souvenir, même s'il  n'y avait pas grand-chose à retenir à part que c'était une nuit exactement comme toutes les autres. Pour l'instant, il voulait juste se reposer, ainsi il ne prit même pas la peine de se retourner lorsqu'il sentit les couvertures bouger. Tiens, l'inconnu était toujours là ? Joo ne bougea pas. En général, il ne se réveillait qu'après le départ de ses conquêtes, ou alors il faisait semblant de dormir jusqu'à être sûr que la personne est partie. C'était toujours assez gênant de se revoir le matin, surtout que la plupart de ses partenaires avait souvent honte le lendemain, alors il préférait ne pas empirer la situation.

Cependant Ho Joo ne put s'empêcher de jeter un coup d’œil lorsqu'il entendit le jeune homme jurer tout seul. Est-ce qu'il y avait un problème ? Sûrement, vu qu'il était par terre... Ho Joo plissa les yeux, tentant de mieux décerner la scène, avant de se redresser légèrement. « Hey, tout va bien ? » demanda-t-il d'une voix endormie mais un minimum inquiète. On sait jamais, il pourrait être en train d'avoir une crise et Ho Joo n'avait aucune envie de se retrouver avec un homme mort et nu sur le sol de sa chambre. « Tu te souviens de tout ce qui s'est passé hier toi ? Parce que pour tout te dire, moi non : et c'est assez frustrant... Ho Joo laissa s'échapper un léger soupir de soulagement. Il était juste confus, ce n'était donc pas aussi grave qu'il le pensait. Tu t'appelles ? Désolé hein, comme je t'ai dis : black-out. » Il sourit. Les black-out, il connaissait ça très bien et il ressentait parfaitement la confusion de l'inconnu.

« C'est rien, je pense pas connaître ton prénom non plus. Moi c'est Ho Joo, répondit-il en quittant le lit. Gardant le dos tourné, il se dirigea vers son armoire pour enfiler un t-shirt et un caleçon. Le jeune homme avait déjà l'air d'être au bord du malaise, Ho  Joo en déduit donc qu'il n'avait vraiment pas besoin de le (re)voir à poil. Et pour répondre à ta question, oui je m'en souviens, quoi que vaguement. On s'est rencontrés dans un club, bourrés évidemment, et on a fini par coucher ensemble. »

Il acheva sa phrase en même temps qu'il termina de mettre son t-shirt, après quoi il adressa enfin un regard au jeune homme. Il reprit nonchalamment tout en s'allumant une cigarette : « Je t'en veux pas si tu commences déjà à regretter, d'ailleurs tu peux partir maintenant si tu veux, mais je crois que tu ferais mieux de prendre un cachet ou un truc du genre avant. » Ho Joo ne le virait ps de chez lui, c'est juste qu'il avait l'air mal à l'aise alors il ne le retiendrait pas. Il ne s'attendait quand même pas à ce que toute personne avec qui il couchait lui prépare le petit déjeuner et passe un minimum de 2h avec lui avant de rentrer chez elle, quand même. Puis, il connaissait la gueule de bois et son mal de tête commençait d'ailleurs à devenir plus fort ; ils auraient sûrement autant besoin de décuver l'un que l'autre.

WILDBIRD


(pardon du retaaaard tu peux me fouetter si tu veux ;o; ♥♥♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ho Joo ; Arrière-goût d'une soirée arrosée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soirée arrosée ou folleries d'adolescentes ? feat. Elizabeth
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» Soirée arrosée [Gaby Chou <3]
» 05. Sans alcool la fête est plus folle ! // Ally.
» (#2043) soirée arrosée, matin embrouillé, rendez-vous oublié (morgenroth brothers)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RPG :: Archives-